Certification des coopératives et stratification sociale dans les communautés cacaoyères en Côte d’Ivoire

  • Kam Oleh Institut d’Ethno sociologie, Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire)
  • Sangare Moussa Université Peleforo Gon Coulibaly-Korhogo (Côte d’Ivoire)
  • Mouroufie Kouassi Kouman Vincent Institut d’Ethno sociologie, Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire)

Abstract

La certification des coopératives a été envisagée à partir de la campagne 2004/2005 pour faire face à la menace des pays exportateurs de ne plus payer le cacao ivoirien du fait du travail d’enfants dans les exploitations. Cette politique vise non seulement à garantir la vente du cacao, mais aussi à assurer aux producteurs de meilleurs prix. Mais, la certification des premières coopératives cacaoyères soulève déjà de nouveaux problèmes de développement rural. La certification est source de différenciation sociale et de tensions sociales entre les membres des coopératives certifiées. L’objectif de l’étude est de comprendre le lien entre la mise en œuvre de cette politique de certification des coopératives et les problèmes survenus à la suite.  Notre enquête menée auprès des agents des ONG de certification (UTZ Certified) et d’organismes de certification agréés (Bureau Véritas), des responsables des coopératives certifiées (Directeurs Généraux, Administrateur de groupe, Paysans Relais) et des producteurs-membres de quatre coopératives révèle que la certification du cacao n’a pu prendre en compte l’entièreté des producteurs de sorte que tous n’ont pu bénéficier de la prime de certification. Dans la coopérative COOPADIS d’Issia par exemple, seulement 52,35% sont certifiés sur un total de 3293 coopérateurs. La certification a ainsi entrainé la catégorisation des paysans à l’origine de la stratification économique et de la fragilisation de la cohésion sociale dans les communautés rurales.

References

1. CONTAMIN Bernard, 1997. Le modèle ivoirien en questions : crises, ajustements, recompositions. Paris, Karthala.
2. COUSSY Jean, 2006, « Etats africains, programmes d'ajustement et consensus de Washington », L'Économie politique, 4, pp. 29-40.
3. AUGE Marc., 1973, « L’illusion villageoise, limites sociologiques et politiques du “développement” villageois en Côte d’Ivoire », Archives internationales de sociologie de la coopération et du développement, 34, pp. 240-251.
4. Banque mondiale, 1989, La Banque mondiale et le Sénégal, 1960-1987, Washington, USA, Banque mondiale, Département de l’évaluation rétrospective des opérations, rapport n° 8041, 185 pages.
5. BERTHOME Jean., 1990, « Les associations villageoises de développement en Afrique de l’Ouest », Economie et humanisme, 314, pp. 15-27.
6. BERTHOME Jean, 1999, Etude de capitalisation sur les dynamiques d’organisation paysanne en Guinée, vol. 1: Rapport général, vol. 2: Annexes, vol. 3: Support pédagogique, Montpellier, France, Cirad-Tera, 250 pages.
7. CHAUVEAU Jean.-Pierre., 1994, « Participation paysanne et populisme bureaucratique, essai d’histoire et de sociologie de la culture du développement », in Jacob J.-P., Lavigne Delville Ph. (dir.), Les associations paysannes en Afrique, organisations et dynamiques, Karthala, pp. 25-60.
8. COLIN Jean.-Pierre., 1990, « Touche pas à mon planteur, réflexions sur les “encadrements” paysans à partir de quelques exemples ivoiriens », Politique africaine, 40, pp. 83-99.
9. DUHEM Vincent, 2017, Côte d’Ivoire : les coop certificiées fairtrade, publié le 11 janvier 2017 à 13h37, @vincentduhem
10. GENTIL Delvigne., 1988, « Organisations coopératives et Etat, Afrique francophone (1960-1985) », Mondes en développement, 61 (16), pp. 113-126.
11. Gentil D., Marie-Rose Mercoiret, 1991, « Y a-t-il un mouvement paysan en Afrique noire? » Revue Tiers-Monde, 32 (128), pp. 867-886.
12. IVI Enezia, 2013, Usages locaux de la certification et compétition politique par la ”gouvernance cacaoyère” en Côte d’Ivoire ; HAL Id: dumas-00968328 https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00968328 Submitted on 31 Mar 2014
13. LOSCH Bruno., 2000, « Coup de cacao en Côte d’Ivoire », Critique internationale, n° 9, pp. 6-14.
14. N’DRI Allou Nazaire, 2016, « impact de la certification sur le revenu des producteurs de cacao en Côte d’Ivoire, Invited paper presented at the 5th International Conference of the African Association of Agricultural Economists, Addis Ababa, Ethiopia
15. MERCOIRET Marie-Rose, 2000, Les organisations paysannes et indigènes face aux défis de la mondialisation, t. 1: Mise en oeuvre et résultats de la première phase, projet fédérateur de recherche-action, Réseau APM Afrique, Cirad, Ciepac, Riad, FPH.
16. OUATTARA Seydou, 2015, « Enjeux de la certification du cacao produit en côte d’ivoire », in Revue Canadienne de Géographie Tropicale, Canadian Journal of Tropical Geography ; RCGT (En ligne)/CJTG (Online) ISSN : 2292-4108 ; Vol. 2 (2) : 43-51 ; http://laurentienne.ca/rcgt
17. OURA Kouadio Raphaël, 2014, « De la Caistab au Conseil Café-Cacao: le rôle des Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) ivoiriennes dans la filière », in actes du colloque « Les élites agricoles et rurales. Concurrences et complémentarités des projets », Sous la direction de François SARRAZIN, Collection « Des sociétés », Rennes, Ed. Presses Universitaires de Rennes (PUR), 1er semestre 2014, pp.71-83, ISBN 978-2-7535-3266-3
18. SOSTECI, 2006, catégorisation des zones productrices de Cacao en cote d’ivoire, RAPPORT
Published
2018-09-05
How to Cite
Oleh, K., Moussa, S., & Vincent, M. K. K. (2018). Certification des coopératives et stratification sociale dans les communautés cacaoyères en Côte d’Ivoire. INTERNATIONAL JOURNAL OF COMPUTERS & TECHNOLOGY, 17(2), 7273-7283. https://doi.org/10.24297/ijct.v17i2.7576